Braderie en ligne à la Mairie de Vannes – 10/06/15

le-telegramme

 

 

La mairie de Vannes met en place, à partir d’aujourd’hui, son site d’enchères en ligne. De la voiture d’occasion à la tondeuse, les acheteurs auront de quoi se mettre sous la dent. Pour la mairie, ce sera l’occasion de vider ses placards.

 

2015-06-10-telegramme

Lucien Jaffré, premier maire-adjoint, se satisfait du nouveau service en ligne qu’il aura pu tester en avant-première.

 

Ça y est. La mairie de Vannes se lance. Elle met en ligne, à partir d’aujourd’hui, son site d’enchères citoyennes adressées aux particuliers. Visiblement inspirée du succès qu’ont connu les deux villes du Morbihan qui l’ont testé, Auray et Lorient en 2013, la ville de Vannes se précipite à son tour dans la course au « adjugé, vendu ! ». S’il faut dire que l’action a mis du temps à se mettre en route, la démarche, elle, a été initiée depuis 2013 par Benoit-Raphaël Castelain, directeur des achats pour la Ville. « En fait, depuis très longtemps, on n’avait pas la possibilité de le faire, explique-t-il. Maintenant on saisit l’occasion ». C’est suite à la décision prise au conseil municipal du mois de mai, que la mise en place du site d’enchères a été programmée en partenariat avec le site webencheres.com. Identique à l’interface des versions d’Auray et Lorient, le site doit être optimisé pour le « clic ». « Les biens sont recensés par catégorie », explique Lucien Jaffré, premier maire-adjoint. « Ça ressemble un peu au site traditionnel de vente d’objets d’occasion, dit-il. L’utilisateur devra s’inscrire pour l’achat. Une fois chose faite, l’acheteur aura une dizaine de jours pour récupérer son bien ».

 

Une dizaine de biens

 

De la voiture d’occasion au camion nacelle, en passant par la tondeuse autotractée et à la balayeuse de voirie, « le choix est large », réitère Lucien Jaffré. Pour cette première enchère, seulement treize biens seront mis en vente. « On en vendra davantage plus tard. On veut procéder étape par étape afin de ne pas arriver à un phénomène de lassitude », énonce Benoit-Raphaël Castelain. Si cette première mise aux enchères en ligne rencontre le succès escompté par ses réalisateurs, ils entrevoient « pourquoi pas, la possibilité de mettre en place, à l’avenir, des ventes aux enchères chaque trimestre ».

 

Tirer profit

 

« Nous, ce que qu’on espère, c’est quand même d’en tirer le meilleur prix », s’exclame Lucien Jaffré, en même temps de souhaiter que le mois de juin « soit fructueux ». Il faut que ça marche, et si l’exception était faite à Vannes lors de la première enchère, Lucien Jaffré se veut tout de même optimiste : « On remettra l’objet en vente et on bradera encore plus le prix d’origine ». Pratique Enchères en ligne organisées par la mairie de Vannes. Site Internet : webencheres.com/vannes.

Source : Le Télégramme

 

Both comments and pings are currently closed.

Les commentaires sont fermés.