Cabine de Clairefontaine. Adjugée à 33 600 € – 06/11/18

le-telegramme

 

 

 

Surprise, lundi soir, au conseil municipal de Plérin. La cabine double de Clairefontaine, mise à la vente aux enchères, a trouvé acquéreur pour la somme de 33 600 € ! Signe que la demande est là pour ce type de bien.

 

webencheresimmo-lorient

Surprise et satisfaction dans les rangs des élus, réunis lundi soir en conseil municipal. Le prix de vente de la cabine double de plage, située aux Rosaires, s’est envolé, dépassant toutes les espérances. En effet, mise à prix 13 000 €, sur le site www.webencheresimmo.com, elle a finalement été adjugée à 33 600 €. « Dix-sept visites ont été effectuées et 17 enchères ont été présentées », a rappelé le maire, Ronan Kerdraon, durant la vente qui s’est déroulée du 21 au 28 septembre. Signe évident de l’intérêt porté à ce type de bien.

 

Pas de fenêtre, pas d’eau, pas d’électricité

Consciente de la demande qui existe, la municipalité avait d’ailleurs fait le choix d’une vente aux enchères et ce, sur un site qui lui offrait une visibilité nationale. Le prix atteint n’en demeure pas moins surprenant, s’agissant d’une cabine totalement nue, ne pouvant recevoir ni eau ni électricité, et ne disposant pour toute ouverture que d’une porte de garage. Selon les propriétaires des autres cabines de Clairefontaine, le prix moyen d’une cabine simple, mais un minimum aménagée, se situe entre 7 000 et 8 000 €.

Propriété de la Ville de longue date, cette cabine de 31 m2, la seule double sur la série de 35 cabines construites dans les années soixante par l’entrepreneur Richet, a longtemps servi d’espace de stockage pour le poste de secours de la plage. Elle a ensuite été laissée à la disposition de l’association des Cabines de Clairefontaine afin d’y entreposer son propre matériel et d’y tenir ses réunions. Cette dernière s’était d’ailleurs déclarée intéressée par le rachat de la cabine, « mais pas à ce prix-là ».

La municipalité avait fait le choix de s’en séparer pour des questions financières. Le coût d’entretien avancé étant de 7 600 € par an pour les cinq dernières années.

Toujours en lien avec les questions de vente aux enchères, Ronan Kerdraon a fait savoir à l’assemblée qu’un diagnostic était en cours sur l’ensemble des bâtiments du domaine du Roselier, qui sera mis aux enchères le 6 décembre, sur la base de 450 000 €. « Nous avons déjà deux acquéreurs potentiels », a-t-il assuré.

Both comments and pings are currently closed.

Les commentaires sont fermés.