Enchères à Challans. La Mairie vend orgue et lecteurs cassettes – 27/07/15

ouest-france

 

 

La municipalité de Challans met en vente sur internet du matériel d’occasion. Il ne reste plus qu’un jour pour acheter un lecteur cassette ou un rétroprojecteur.

Pavés de trottoirs, micro-cravate, orgue, table de mixage… La mairie de Challans regorge de trésors.

Celle-ci s’apprête à les céder au moyen d’une vente aux enchères 2.0, qui prend fin mardi 28 juillet dans l’après-midi pour la plupart des objets. Particuliers, professionnels comme collectivités vont en effet pouvoir devenir les heureux acquéreurs de ces pièces, quelque peu rétro, en se rendant sur le site webencheres/challans.

« Webenchères s’apparente au site internet eBay, mais spécialisé dans les collectivités locales. Il y a une date et une heure limite auxquelles on peut enchérir pour chaque objet. Celui qui enchérit la plus grosse somme, au dernier moment, repart avec », explique Rémi Pascreau, adjoint aux finances.

Une fois l’enchère gagnée, pas de livraison à domicile. Il faut aller chercher son rétroprojecteur ou ses pavés avec ses propres moyens.

 

2015-07-27-of

 

« Service équitable »

Ces ventes via internet fonctionnent plutôt bien puisque la mairie en organise une ou deux par an depuis 2009. Elle a même déjà vendu des pierres tombales ! « En général, tous les lots finissent par partir. Sinon, on les propose de nouveau lors de la prochaine vente. Il nous arrive d’aller finalement à la déchetterie mais pour une seule pièce la plupart du temps », pointe Nicolas Roy, responsable du service marché public.

Mais qui peut bien être intéressé par un lecteur cassette ? « Des collectionneurs, des audiophiles », répond Nicolas Roy. Rémi Pascreau ajoute : « C’est un service équitable, il n’y a pas de favoritisme et tout le monde peut acheter, du moment qu’il place la plus grosse enchère. »

Après seulement 24h, la palette de pavés à 36 € enregistre déjà quatre enchères. L’orgue à tuyaux n’est, elle, mise en vente qu’à partir du 12 août et jusqu’au 2 septembre, pour laisser la possibilité aux futurs acheteurs de venir l’inspecter à la maison des arts. « On l’a fait estimer par un facteur d’orgue, qui a fixé la mise à prix à 12?000 €. Comme il y a de moins en moins d’élèves pour le cours, nous avons décidé de la vendre », explique Nicolas Roy.

 

Une seconde vie aux objets

 

L’argent récolté sert ensuite à payer toutes sortes d’investissements publics. « Avec la baisse des dotations de l’État, c’est une démarche financière intéressante », relève Rémi Pascreau.

Et une action écologique aussi. Plutôt que de les jeter, les objets peuvent avoir une seconde vie. « Les pavés en vente proviennent des trottoirs que nous avons refaits à neuf. Ils ne sont usés que d’un côté, alors pour refaire sa terrasse de jardin par exemple, il n’y a plus qu’à les retourner », déclare Nicolas Roy.

Rémi Pascreau conclut en rigolant : « On ne jette rien, les objets trouvent une autre utilisation. C’est très maraîchin comme démarche en fait. »

 

Jusqu’au mardi 28 juillet, sur le site www.webencheres.com/challans.

Renseignements: 02 51 49 79 73.

 

 

Source : Ouest France

Lire l’article en ligne

Both comments and pings are currently closed.

Les commentaires sont fermés.