Les petites communes ont du mal à passer à l’e-administration

14/11/2014 – L’e-administration est à double vitesse : les petites communes peinent en effet à faire passer leur administration à l’ère du numérique. Le constat vient d’en être dressé par le premier baromètre de la dématérialisation des mairies de moins de 10 000 habitants réalisé par JVS-Mairistem.


« La plupart des mairies de moins de 10 000 habitants ne sont pas suffisamment équipées pour le numérique en général et pour la dématérialisation en particulier. Pour ces structures, mettre en place des projets de dématérialisation implique avant toute chose un investissement matériel difficilement supportable en ces temps de contrainte budgétaire. Ce frein est d’autant plus prégnant dans les communes de moins de 1 000 habitants », souligne l’étude.
Les contraintes matérielles sont en effet très importantes pour les plus petites mairies. 91 % des communes de moins de 1 000 habitants disposent de moins de cinq postes et 69 % d’entre elles n’ont pas de serveur informatique alors que 90 % des communes entre 3 500 et 10 000 habitants sont équipées de plus de 20 postes. L’accès au haut débit est aussi un problème pour les communes rurales : seules 46 % des communes de moins de 1 000 habitants y ont accès, contre 69 % des plus grandes communes.
Dans les petites communes, les secrétaires de mairie se retrouvent souvent seul (es) et doivent faire preuve d’une grande polyvalence, note également l’étude, indiquant que seules 19 % des mairies de moins de 1 000 habitants et 44 % de celles entre 3 500 et 10 000 habitants disposent d’un élu en charge du numérique.

Les difficultés rencontrées par les petites communes pour passer à l’e-administration n’entament pas pour autant l’intérêt qu’elles portent au sujet. Ainsi, 69 % des répondants estiment que la dématérialisation représente un gain pour l’environnement, 48 % un gain de temps et 36 % un gain d’argent. En revanche, seules 38 % des communes perçoivent la dématérialisation comme une opportunité et 12 % la vivent comme une contrainte. « Un enthousiasme donc plutôt mesuré », comme le souligne l’étude qui l’explique en raison « d’une mise en oeuvre particulièrement difficile ». Et plus la commune est petite, et moins la dématérialisation apparaît comme une opportunité : elle l’est seulement pour 35 % des communes de moins de 1 000 habitants, contre 59 % pour celles entre 3500 et 10 000 habitants.

Télécharger le baromètre de la dématérialisation

 

Source : MAIREinfos.com

Consulter l’article en ligne

 

Both comments and pings are currently closed.

Les commentaires sont fermés.