Tourcoing : la Ville se lance dans les web enchères ! 26-01-16

la-voix-du-nord

 

 

 

 

Comme beaucoup d’autres collectivités locales, la municipalité de Tourcoing s’est lancée dans le web enchères. De la voiture de fonction au bureau de travail, en passant par une tondeuse ou une ancienne balance de puériculture, l’adresse Internet permet aux particuliers de saisir de bonnes occasions et à la mairie d’aérer son stock.

Depuis le 1er novembre, la Ville de Tourcoing propose régulièrement à la vente tout une série d’articles dont elle souhaite se séparer. Sur ce « Bon Coin » municipal, on peut enchérir sur des voitures, scooters, lots de chaises, buffets… mais aussi un éventail de matériel à usage des collectivités (four électrique, cuve, tapis roulant…).

« Nous sommes en constante restructuration, explique Christophe Desbonnet, adjoint aux affaires administratives. D’un côté, nous avons du matériel qui est sous-utilisé, mal utilisé ou plus du tout utilisé. Nous avons donc décidé de nous en séparer. De l’autre, cela nous permet non seulement de faire une économie pour réinvestir, mais aussi d’agir dans le sens du développement durable en recyclant ce matériel. De plus, cette démarche participe à la vente et à la gestion transparente des biens publics », estime l’élu.

Quand le matériel d’un service s’avère « non effectif ou pas assez performant », il regagne donc le stock de mise en vente. Comme de nombreuses autres collectivités locales, la municipalité fait appel à une société basée à Brest, « à qui nous envoyons tous les éléments » et qui se charge de la mise en forme et de mise en ligne des biens à vendre. Qui sont les acheteurs ? « Des collectivités, des professionnels, des particuliers à la recherche de bonnes affaires », énumère Ch. Desbonnet.

 

2016-01-26_VN


« Nous ne sommes pas dans une logique commerciale »

Par délibération du conseil municipal, les mises à prix de départ ne peuvent pas dépasser le montant maximum de 4 600 €. « Au-delà, il faudra en passer par une nouvelle délibération. » Mais la fourchette des prix est large : lors de la dernière vente en ligne, un caisson à roulettes a été emporté pour 5 € ; des bureaux pour 10 € ; une armoire à classeur pour 30 €… « Ce sont toujours de bonnes affaires car le matériel ayant déjà été amorti, la mise à prix est forcément basse. »

Parce que les enchères ne sont lancées que depuis novembre dernier, la Ville n’a pas encore assez de recul pour estimer ce qui part le mieux ou le montant total encaissé jusqu’ici. « De toute façon, nous ne sommes pas dans une logique commerciale ; il s’agit juste pour nous de faire profiter de bons plans, tout en alimentant une caisse commune qui nous permettra d’investir ailleurs. »

Adresse Internet : www.webencheres.com/tourcoing

Florence MOREAU

Photomontage : Hubert Van Maele

Lire l’article en ligne

Both comments and pings are currently closed.

Les commentaires sont fermés.